L'ACQUEDUC GALLO-ROMAIN

04/12/2017
L'ACQUEDUC GALLO-ROMAIN

Au XIXè siècle, des travaux exécutés pour amener les eaux de la Vanne (affluent de l’Yonne) jusqu’à Paris, mettent à jour les vestiges d’un aqueduc gallo-romain. Les fouilles entreprises permettent de localiser à Wissous le bassin collecteur de l’aqueduc romain d’Arcueil-Cachan. Jusqu’à l’époque gallo-romaine, les Parisiens utilisaient l’eau de la Seine pour tous leurs usages, y compris domestiques, mais elle était de médiocre qualité. Les Romains eurent donc l’idée de construire un aqueduc pour amener jusqu’à Paris (Lutèce) des eaux plus pures, captées dans des sources éloignées. Parmi ces sources, on peut citer celles de Chilly-Mazarin et de Morangis, et également celle, plus modeste, qui coulait dans l’actuel Domaine Les Etangs-Espace Arthur Clark. 

Les restes de l’aqueduc sont aujourd’hui recouverts de terre.